Entrez dans le monde monstrueusement drôle de Jean Jullien

Auteur du visuel et du teaser vidéo de l’édition 2011 du festival Cultures Electroni[k], Jean Jullien collabore à nouveau avec l’association et installe ses « gens plats » aux Champs Libres pour les Premiers dimanches le 3 mars prochain. Coup de projecteur sur un graphiste de talent…


Il suffit de peu de choses pour qu’un ensemble de traits qui compose un dessin nous embarque dans un univers singulier. Jean Jullien fait partie de ses artistes / graphistes / illustrateurs / photographes / affichistes / vidéastes (comment le nommer ? tant son art est pluridisciplinaire !) qui, d’un coup de pinceau, de son regard sensible, dévoile son « petit » monde reconnaissable entre mille.
De larges contours noirs enserrent des personnages, monstres, créatures étranges colorés en à-plats et qui pourtant ne manquent pas de relief… L’art de Jean Jullien oscille entre parodies, détournements, associations et confrontations d’idées, et passe du sarcasme à la poésie, de la tendresse à la dérision d’un motif à l’autre. Il semble qu’à chacune de ses créations, l’artiste nous adresse un clin d’œil complice et entendu.


Ceux qui gardent en mémoire et avec émotion le conte illustré pour enfants Les Trois brigands de Tomi Ungerer, ceux qui se souviennent des vaches de Raymond Savignac pour le produit « Monsavon au lait », ceux pour qui la marque IBM est immédiatement associée à son logotype créé par Paul Rand, comprendront d’où leur vient cette impression si familière de connaître cet univers graphique. Pour les amnésiques, ils saisiront du premier regard l’efficacité et la force visuelle de ce graphiste talentueux.
Car, oui, son talent est avéré et reconnu. Originaire de Nantes, et après des études en arts appliqués au lycée Paraclet à Quimper, Jean Jullien part à Londres pour poursuivre ses études en arts graphiques au Central Saint Martin, et obtenir un master au Royal College of Arts and Design en 2010. Depuis, Jean multiplie les créations et travaille pour de nombreux magazines de presse : entre autres Télérama, New York Time, The Guardian, Les Inrockuptibles, Le Nouvel Observateur. Il compte aussi parmi ses clients Nike, Le Centre Pompidou, Yale University, et travaille avec son frère musicien Niwouinwouin pour qui il réalise des clips vidéo.
L’été dernier à l’occasion de l’événement Voyage à Nantes, ce touche-à-tout a installé de façon permanente un « Nid » au café de la Tour Bretagne. Une cigogne géante – dont l’intérieur des ailes fait office de bar, et dont le long cou et les œufs présentés « à la coque » servent de sièges – veille nonchalamment sur la ville nantaise du haut du 32e étage.
Ce mois-ci, en collaboration avec le photographe Martin Parr, il vient d’illustrer la couverture du supplément week-end du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung Magazin. Pour les voyageurs, sachez que Jean Jullien présente son travail en ce moment et jusqu’au 23 mars à la Kemistry Gallery de Londres.
Le 3 mars prochain, conçus spécialement pour les Premiers dimanches avec Electroni[k], les « gens plats » de Jean Jullien viendront envahir l’espace des Champs Libres… des personnages géants qui vous accueilleront à bras « plats » ouverts !

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>