Mystère Renaud, Docteur Dollar : l’autre bande à Renaud

Depuis son dernier album sorti en 2009, Renaud, notre chanteur énervant national, ne fait que très peu parler de lui. A dire vrai, les seules nouvelles que nous ayons nous proviennent de la presse people, et elles ne sont pas des plus rassurantes… Pourtant en juin dernier, le commun des mortels apprenait la sortie imminente d’un album hommage constitué de 14 reprises enregistrées par la crêêême de la chanson française (Carla Bruni, Bénabar, Nolwenn Leroy, Renan Luce…). La Bande à Renaud puisque c’est son nom, a rapidement déclenché un débat nourri sur la toile entre les fans de la première heure et les amateurs des « chanteurs qui chantent bien et qui nous font rêver ». Votre serviteur a bien entendu son avis sur le sujet, mais la verve de ma plume n’étant pas à la hauteur de mon courroux -coucou- (vous noterez l’allusion à peine voilée à notre illustre Desproges, Desproges qui d’ailleurs fait la une de la non moins illustre revue Schnock, dont on avait parlé ici-même il y a quelques temps)… La verve de ma plume, disais-je avant d’être interrompu par moi-même (recoucou), n’étant pas à la hauteur de mon courroux, j’invite le lecteur curieux à consulter deux articles particulièrement fouillés et documentés parus sur le sujet :« La bande à Renaud, opération commerciale et racolage politique » et « La débandade de Renaud, c’est l’amer qui prend l’homme ».

Voilà donc que sort le 27 octobre le deuxième effort (sic) de la Bande à Renaud à la veille des fêtes de fin d’année (€€€£££$$$) et après le carton du premier opus dans tous les Top 50, classement Itunes, box office et autres charts. Ce qui me donne l’occasion, outre de sortir de ma torpeur automnale pour rédiger ce nouvel article, de vous proposer ma bande à Renaud à moi, plus authentique, sincère, fidèle à l’œuvre de notre ami Séchan.

Au début des années 2000, un collectif rassemblant de nombreux  chanteurs et groupes de rap alors en vogue (La Brigade, Saïan Supa Crew, Oxmo Puccino…) évoquait déjà les liens de parenté entre le chanteur au blouson noir et les MC du hip-hop. Quoi de plus logique que le flow des « Técis » rencontre « laisse béton » sur la « Place de ma mob » ou dans « Mon HLM » ! NAP, le groupe fondé notamment par Abd Al Malik, reprenait par exemple Fatigué :

Image de prévisualisation YouTube

A la même époque, une nouvelle venue arrive dans le paysage de la chanson française. Repérée par -feu- le magazine Chorus, Agnès Bihl débarque avec un premier album dont les paroles engagées et les arrangements se revendiquent clairement de Renaud. Filiation ouvertement assumée dans la chanson au titre clin d’oeil I’m a poor lonesome callgirl.

Image de prévisualisation YouTube

En 2007 Marie Cherrier a elle aussi décidé de rendre hommage à sa manière à Renaud. Le sachant dans une mauvaise passe, elle l’interpelle directement dans la chanson Ben alors quoi ?! Elle en intitule une autre Le Temps des noyaux.

Image de prévisualisation YouTube

Entre deux albums des Ogres de Barback (qui fêtent leurs 20 ans de carrière cette année), Fredo a pour sa part enregistré un album entier en l’honneur de son idole, suivi d’une tournée intimiste où le chanteur raconte et chante Son Renaud accompagné par sa guitare ou son accordéon.

Image de prévisualisation YouTube

Condensé d’une rage brûlante aux parfums d’insurrection salutaire et d’une mélancolie à la C’est quand qu’on va où ?, les chansons de Melissmell revendiquent elles aussi l’influence de Renaud (ou encore de Noir Désir, Léo Ferré).

Image de prévisualisation YouTube

Pour terminer, si la version Sirkissienne un brin formatée d’Hexagone ne vous a pas convaincus, jetez une oreille là-dessus :

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , , , | 2 commentaires

De la musique plein les yeux – 2

La musique, ça se regarde aussi. Chaque année, les bibliothèques de Rennes Métropole renouvellent leurs fonds de documentaires musicaux, concerts et autres opéras. A la bibliothèque des Champs Libres, ça se passe tout à fait à gauche du pôle Musiques, un peu caché après les livres et les partitions. Vous avez d’ailleurs, juste à côté, une borne qui vous permet chaque semaine de visionner un nouveau DVD musical proposé par les bibliothécaires. Après le rock et les musiciens francophones, voici quelques-unes de nos acquisitions récentes en jazz et musiques du monde.

On commence avec un documentaire sur le chanteur, danseur, chef d’orchestre et entertainer Cab Calloway.  Le Dandy de Harlem avait fait l’objet d’une diffusion sur Arte. C’est un portrait réussi qui permet de se replonger dans l’atmosphère d’une époque et de redécouvrir un personnage haut en couleurs :

Image de prévisualisation YouTube

Wild man blues, sorti au cinéma en 1997, suit Woody Allen dans sa vie parallèle de musicien. Il s’attache à un jazz revival Nouvelle-Orléans.

Antoine Hervé, pianiste de jazz reconnu, s’est lancé depuis quelques années dans des Leçons de jazz qui suivent le même principe que celles de Jean-François Zygel pour le classique (ils ont d’ailleurs enregistré ensemble). Il s’agit d’un concert-conférence très agréable à suivre qui réunit performance live et explications. Nous venons d’acquérir la leçon sur Bill Evans, voici un extrait de celle sur Keith Jarrett également disponible :

Image de prévisualisation YouTube

En musiques du monde, on pourra retrouver le groupe vocal occitan La Mal Coiffée en concert au Festival des Suds. Un exemple de ce qu’elles proposent :

Image de prévisualisation YouTube

Autre groupe féminin, Whiskey and Women était venu à Rennes pour le Grand Soufflet en 2012 :

Image de prévisualisation YouTube

Le duo Juju (Justin Adams et Juldeh Camara) livre une musique de transe entre Afrique et Europe. Le DVD est filmé aux Escales de St-Nazaire, on trouve sur Youtube un extrait d’un autre concert :

Image de prévisualisation YouTube

 

Et aussi Kodo au coeur des tambours du JaponTagnawittude sur la musique gnawa,  Morente flamenco, Le Prince de la valiha sur le musicien malgache Rajery,  ou Le Temps des Gitans, version scénique du film d’Emir Kusturica avec tout le No Smoking Orchestra, ça secoue!

Image de prévisualisation YouTube

Côté musique celtique enfin, nous avons acquis deux programmes « classiques » : le célèbre bagad de Lann-Bihoué en piste pour sa Tournée des 60 ans, et un peu de danse avec le Celtic show Fête de la Saint-Patrick (où on retrouve d’ailleurs le même fameux bagad).

 A bientôt pour les DVD classique et opéra !

 

Publié dans Musique, Photographies et cinéma | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

On se PAVANE aux Champs Libres !

Demain, mardi 14 octobre, avec l’ouverture du festival MAINTENANT,
c’est doublement la fête aux Champs Libres !

A 19h, le Pôle Musiques de la Bibliothèque se pare de ses plus belles plumes et accueille le projet de Pavane, à la croisée des musiques électroniques et de la musique classique. Accompagné de Ronan Tronchot à la guitare électrique, Damien Tronchot revisite le répertoire de Maurice Ravel à coups de synthétiseurs, ordinateurs, pédales et autres objets électroniques. Un moment de grâce en perspective !

L'Echapée - premier EP de Pavane

L’Échappée – premier EP de Pavane // Cliquez sur l’image pour écouter un extrait

Pendant la nocturne, jusqu’à 21h, c’est l’Allemand Robert Henke, à l’origine du duo Monolake, qui vous embarque dans une spatio-temporalité  onirique et vertigineuse ! Véritable exploration sonore et visuelle, Fragile Territories est un projet multimédia grandiose à ne pas manquer. Frissons garantis !

Fragile Territories // jusqu’au 2 novembre en Salle Anita Conti

L’inauguration de Maintenant aux Champs Libres, c’est deux fois plus de musique, deux fois plus de création et d’imagination, deux fois plus de rencontres, deux fois plus de découvertes et d’expériences, deux fois plus de rêverie, deux fois plus de sensations et d’émotions ! Et tout ça, et bien c’est gratuit, free, libre !!!

Tout le programme des six jours de Maintenant est en ligne !

Publié dans Musique, Numérique, Vie culturelle | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Vos suggestions d’achats – Octobre 2014

Joyeuserie dénichée sur http://thedesigninspiration.com/articles/amazing-album-covers-mix-and-match/

Joyeuserie dénichée sur http://thedesigninspiration.com/articles/amazing-album-covers-mix-and-match/

Ouuuuuh lala ! Octobre sonne déjà l’heure de notre dernière commande de l’année 2014 avant la clôture budgétaire, synonyme de disette en novembre et décembre… alors dépêchez-vous de nous faire part de vos envies et découvertes musicales, afin que nous puissions les mettre dans la commande des jours à venir !

Rien de plus simple : vous nous laissez un petit commentaire à cet article, avec les références du document qui vous intéresse ainsi que la bibliothèque que vous fréquentez régulièrement !

Nous vous y répondrons rapidement et vous pourrez retrouver dans ses rayonnages le disque ou le livre que vous aurez proposé :)

Pour vérifier que les bibliothèques de Rennes ne l’ont pas déjà, nous vous conseillons de faire une recherche rapide au catalogue !

Publié dans Musique | Marqué avec | Laisser un commentaire

Wesh gros Ferré !

Vingt-ans-apres-sa-mort-les-hommages-a-Leo-Ferre_article_popin

De mon temps, on rappait juste les carottes… mais avec le temps…

Je ne suis pas un très grand fan de Léo Ferré… Enfin, je ne connaissais pas très bien ses textes excepté ses tubes avec le temps, c’est extra et le sublime des armes repris par Noir Désir dans leur album Des visages, des figures. Pour moi, Proudhon, Bakounine et Blanqui évoquaient plutôt des vieux pépés à la barbe blanche et aux complexes théories révolutionnaires et libertaires.

Brel, c’était du sérieux avec un coeur trop plein d’emphase.

Non j’étais plutôt auditeur du l’autre moustache qui fait rimer (je laisse la conclusion à Benoit « cloclo » Poelvoorde). Pourtant Brassens n’est pas que le prince de la gaudriole dans laquelle la postérité l’a caricaturé. J’en veux pour preuve la magnifique non-demande en mariage et la non moins merveilleuse supplique pour être enterré sur une plage de Sète.

ferre-ce-rap1

Cliquez sur la pochette pour écouter l’album en format mp3

La lecture d’une chronique sur le projet de reprise des textes de Ferré par le collectif hip hop orléanais La vie d’artiste a éveillé ma curiosité : la poésie rétro anarchiste de Ferré alliée à la modernité et la spontanéité du courant hip hop. L’exercice de l’hommage est périlleux et nombreux sont ceux à s’y être cassé les molaires. Bam !

Image de prévisualisation YouTube

A la première écoute, j’ai reçu l’album comme une dynamite à la gueule. Me voilà revenu aux heures sombres de l’Internationale Groove pour un attentat sonore. Le rappeur Trublion, le beatmaker Supafuh, le bassiste David Hazak, le batteur Pierre Grenet et plusieurs MCs et beatmakers invités pour l’occasion, tels des ravachols modernes balancent les textes, les sons et les instrus à la puissance de feu (Ni dieu, ni maîtreLa violence et l’ennui). La poésie et la musique sont ici plus efficaces que les armes.

L’album est à localiser ici dans le catalogue des bibliothèques de Rennes.

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

25 ans de Jazz à l’Ouest

Alors ça y est, c’est la rentrée ? Les minis Zikos sont à l’école, les grands au boulot, l’automne commence à gentiment pointer le bout de sa feuille morte ?
Zikarennes est aussi là pour vous remonter le moral et égailler votre automne. Commençons cette nouvelle année par une bonne soirée !

Amateurs de jazz ou de musiques éclectiques,  Jazz à l’Ouest est fait pour vous !

Festival de jazz basé à la MJC Bréquigny, Jazz à l’Ouest se veut « … représentatif du jazz comme musique vivante, musique du monde et du métissage, alliant modernité et tradition. »  Né en 1990, Jazz à l’Ouest soufflera sa 25ème bougie du 4 au 15 novembre.

Chaque année le festival nous offre une belle programmation à travers de nombreuses salles partenaires d’Ille-et-Vilaine. Cette nouvelle saison ne dérogera pas à la règle puisque des artistes tel que Yom, Ze big band sont programmés ainsi qu’une soirée afro-jazz et de nombreux autres encore…

Vous souhaitez en connaitre plus ? Qui ? Où ? Quand ? Sacrés Zikos, vous êtes insatiables…
Pas de panique ! Les équipes du festival et de la MJC Clôteaux Brequigny vont tout vous présenter en avant-première le 09 octobre 2014 à 18h30 au sein de la bibliothèque Thabor Lucien Rose.

jazz à l'o 14

Image cliquable

Et c’est pas fini ! Un jeu-concours vous permettra de gagner des places de concert !

Et c’est pas fini ! Pour fêter cette magnifique soirée, le groupe « Up a step quintet », composé de Karl Posnic, Stéphane Leguerinal, Jean Renault, Alain Thézelais et Eric Hanessee, vous propose un concert gratuit tout en vents et en cordes.

Et c’est pas fini ! Je … Ah si ! C’est fini ! Mais c’est déjà pas mal !

Vous n’avez maintenant plus de raison de déprimer, venez « jazzer » et tout ira mieux !

Publié dans Musique, Vie culturelle | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Accordéon is the new cool (de la semaine) !

Le festival du Grand Soufflet arrivant à grands pas, je me suis dit pourquoi pas faire un post sur l’accordéon. Oui mais voilà, l’accordéon j’y connais rien et en plus c’est pas trop ma tasse de thé ! Et puis bon, c’est un peu ringard non?

naked-accordion-album-coverHé bien non non non ! En faisant des recherches, je me suis rendue compte que non seulement c’était pas du tout ringard mais qu’il y en avait partout de l’accordéon, dans énormément de genres musicaux : le musette bien sûr, le jazz, le rock, la musique traditionnelle et même le punk ! Bref de quoi satisfaire tout le monde !

Commençons par un petit tour en Colombie pour se réchauffer. La Cumbia, à la fois genre musical et danse, née au XVIIe mélange volontiers l’accordéon à la flûte et au tambour, et ce n’est pas pour nous déplaire !

Image de prévisualisation YouTube

Remontons un peu vers le nord, en Louisiane, où l’instrument de prédilection du Zydeco est l’accordéon ! C’est un genre né dans les années 30 mélangeant plusieurs influences notamment le blues et le rhythm’n’blues. Zydeco est la traduction en anglais du mot Zarico qui viendrait d’un morceau traditionnel appelé Les haricots sont pas salés (je vous rappelle qu’à l’époque on parlait Français dans le coin !). Ce morceau a d’ailleurs donné son nom à un très beau livre de photos de Philippe Krümm et Daniel Rouiller qui ont photographié des musiciens cajuns entre 1977 et 1979. Rosie Ledet & The Zydeco Playboys, eux,  n’ont pas hésité à injecter du rock’n’roll dans leur musique du bayou, vous pourrez les voir au chapiteau du Grand Soufflet le vendredi 10 octobre.

Image de prévisualisation YouTube

De l’autre côté de l’Atlantique, en Angleterre, l’accordéoniste et producteur Will Holland nous propose de marier son instrument à des sonorités multi-culturelles avec son projet new-yorkais Quantic. Il sera également présent au festival le jeudi 2.

Image de prévisualisation YouTube

Plus près de nous et en mode rock’n’roll, toujours au Grand Soufflet le vendredi 10 à Orgères, Bob’s not dead et son vespa!

Le hip hop n’est pas en reste puisque plusieurs groupes intègrent l’accordéon à leur répertoire, à l’image de l’artiste franco-portugais Cordeone:

Image de prévisualisation YouTube

Et pour ceux qui aiment danser, le Grand Soufflet propose deux soirées qui ont l’air très sympas : une initiation au Lindy Hop, une danse qui mélange le Charleston, le Big Apple, le tango et les claquettes, et une projection-débat sur les danses noires-américaines de la seconde moitié du XXe siècle « Du Lindy Hop au Hip Hop ».

Alors c’est ringard l’accordéon ??!

Publié dans Musique, Vie culturelle | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Octobre rouge

Pour la playlist de ce mois-ci, on voulait vous parler de Sean Connery. On était prêts, on était chauds, on avait révisé nos grandes théories sur l’acteur, revu tous les James Bond, on chantait le générique à tue-tête dans les couloirs de la bibliothèque, on avait même ressorti nos posters :

Sean Connery dans Zardoz. Classe.

Sean Connery dans Zardoz. La classe internationale. Cette photo a servi de couverture à François Forestier pour le célèbre Retour des 101 nanars.

Pourquoi Sean Connery ? Mais parce que c’est le saint patron de tous les bibliothécaires, bien sûr, l’inventeur des collections en accès direct (« Personne ne devrait se voir interdit de consulter ces livres, Adso… ») :

Image de prévisualisation YouTube

Et puis, patatras, suite à un référendum interne, il est apparu à la dernière minute que le non à Sean Connery était majoritaire (et pourtant Sean lui-même s’était prononcé pour le oui !).

AP / Stefan Rousseau

Déception… Photo : AP/ Stefan Rousseau

Tout s’est écroulé. Il nous a donc fallu nous reporter sur un thème plus consensuel et, si possible, nous a-t-on glissé, en rapport avec la saison…

Nous avons donc choisi : OCTOBRE ROUGE !

Image de prévisualisation YouTube

Et bon, comme on n’est pas mauvais perdants et qu’on ne voulait pas passer non plus pour des monomaniaques du gentleman d’Edimbourg, nous avons élargi ce thème à tout ce qui touchait de près ou de loin aux sous-marins, à l’ex-URSS, à la Guerre froide, aux mutineries et même, dans le pire des cas, à Alec Baldwin.

Image de prévisualisation YouTube

Voilà, j’espère que les fans de Sean ne seront pas trop frustrés par ce changement abrupt de thématique, on se retrouve le mois prochain avec, si tout se passe bien, une spéciale Harrison Ford…

Image de prévisualisation YouTube

… et, bien sûr, bons baisers de Russie !

Image de prévisualisation YouTube

Vous pouvez écouter la playlist dans la colonne de droite, mais aussi avec notre playlist Youtube :

Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

De la musique plein les yeux – 1

La musique, ça se regarde aussi. Chaque année, les bibliothèques de Rennes Métropole renouvellent leurs fonds de documentaires musicaux, concerts et autres opéras. A la bibliothèque des Champs Libres, ça se passe tout à fait à gauche du pôle Musiques, un peu caché après les livres et les partitions. Vous avez d’ailleurs, juste à côté, une borne qui vous permet chaque semaine de visionner un nouveau DVD musical proposé par les bibliothécaires. On fait donc le point sur quelques-uns des DVD qui ont rejoint nos rayonnages en 2014.

Côté rock, nous avons reçu notamment Springsteen & I un doc sorti en salles en 2013 et retraçant la relation entre le Boss et ses fans :

Image de prévisualisation YouTube

Twenty feet from stardom, un documentaire assez émouvant sur les choristes, avait également fait l’objet d’une sortie en salles. On y retrouve notamment Lisa Fischer qui a été la voix derrière Sting ou les Stones :

Image de prévisualisation YouTube

Parmi les autres nouveautés, liste non exhaustive : Water on the road, un live d’Eddie Vedder, Morrissey 25 Live, Bryan Ferry aux Nuits de Fourvière, l’ »auto-hagiographie » de Beyonce Life is but a dream, le rappeur Plan B à l’O2 de Londres, Alice Cooper Super duper, Dream Theater Live at Luna Park ou encore le retour des Rolling Stones à Hyde Park en 2013.

Pour les artistes français, on trouvera entre autres : la tournée de M Il(s), le concert de Magma Mythes et légendes, vol.5, les portraits On dirait Nino Ferrer, Brassens est en nous et Un beau jour… Barbara (tous deux signés par Didier Varrod) et Brigitte Fontaine Reflets et crudité, les archives TV de Polnareff Classics vintage etc.

Le documentaire Alive retrace l’histoire des SMAC (scènes de musiques actuelles) avec les interviews de nombreux « grands anciens » des salles de concert :


Bande annonce d’Alive par culturedimages

When Björk met Attenborough remporte la palme de l’inattendu avec cette rencontre tous azimuts entre la chanteuse islandaise et la voix des documentaires scientifiques made in BBC. Bon, autant être franc, faut s’accrocher pour suivre Björk dans ses pérégrinations sans se perdre (même si le DVD vient avec des sous-titres, contrairement à cette vidéo) mais certains moments valent de faire un effort :

Image de prévisualisation YouTube

Et enfin, parmi les DVD que nous avons rachetés cette année, mention spéciale pour le Roseland New York de Portishead, after-Route du Rock oblige :

Image de prévisualisation YouTube

A suivre dans un prochain post, les DVD classique, jazz et musiques du monde.

Publié dans Musique, Photographies et cinéma | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Biopic et musique

La sortie du film sur James Brown est l’occasion de revenir sur ce genre appelé récemment biopic (contraction de biographical motion picture) mais qui existe pourtant depuis très longtemps, en témoigne par exemple le film de Georges Méliès, Cléopâtre, réalisé en 1899, et qui relate de façon plus ou moins romancée la vie d’une célébrité.

Cléopâtre de Méliès

Cléopâtre de Méliès

Voici une petite sélection de biopics musicaux que vous trouverez pour la plupart dans nos collections, bibliothèque des Champs Libres et/ou de la Ville de Rennes.

Le film The Doors réalisé par Oliver Stone et paru en 1991 retrace l’histoire du groupe, depuis la rencontre de Ray Manzarek et Jim Morrison jusqu’à la mort de ce dernier.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

 

Amadeus raconte l’histoire de Mozart. Le réalisateur Milos Forman a adapté une pièce de théâtre se basant elle-même sur une nouvelle de Pouchkine, Mozart et Salieri.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

 

Le long métrage Tina de Brian Gibson sur la vie de Tina Turner n’est pas disponible dans les bibliothèques mais mérite d’être souligné grâce à la performance de son actrice principale Angela Bassett dont la ressemblance avec la chanteuse est troublante. Le film mêle des images d’archives et de fiction pendant les concerts et c’est parfois difficile de savoir qui de l’actrice ou de la chanteuse est devant la caméra!

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

 

Le groupe de rock The Runaways (un des premiers groupes de rock féminin) a fait l’objet d’un film réalisé par Floria Sigismondi et inspiré de l’autobiographie de la chanteuse Joan Jett.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

 

Walk the line de James Mangold relate la vie de Johnny Cash, de ses débuts jusqu’à sa rencontre avec le succès. Il est adapté de l’autobiographie du chanteur qui a choisi lui-même Joaquin Phoenix pour l’interpréter à l’écran.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

 

Ray le film sur Ray Charles a été réalisé par Taylor Hackford et c’est le chanteur Jamie Foxx qui interprète le rôle principal, une belle performance pour laquelle il obtiendra l’Oscar du meilleur acteur en 2005.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

Le long-métrage sur Ian Curtis, le leader du groupe Joy Division, Control a été dirigé par le réalisateur de clips Anton Corbijn. C’est une adaptation du roman Touching from a distance écrit par Deborah Curtis, la femme du chanteur.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

24 hour party people (non disponible à la bibliothèque) raconte l’histoire du label britannique Factory records et de son créateur Tony Wilson. C’est Michael Winterbottom qui l’a réalisé.

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

Joann Sfar a réalisé un film sur Gainsbourg, Gainsbourg (vie héroïque) où l’on retrouve l’univers fantastique du dessinateur et où, là encore, la ressemblance entre l’acteur et le chanteur est impressionnante et Katerine dans le rôle de Boris Vian est délicieux!

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

I’m not there de Todd Haynes est une sorte d’OVNI parmi les biopics que l’on a l’habitude de voir. Le film évoque l’histoire de Dylan à travers 4 acteurs différents dont une femme (qui doit être le personnage qui lui ressemble le plus) et un enfant noir… Soit on adore, soit on déteste!

Cliquez sur l'image si vous voulez voir une vidéo

Cliquez sur l’image si vous voulez voir une vidéo

Cette liste est totalement subjective et n’est absolument pas exhaustive mais vous donnera peut-être l’envie de vous (re)plonger dans l’histoire de vos artistes préférés ou au moins de les (ré)écouter!

Publié dans Musique, Photographies et cinéma | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire