La production musicale en Norvège

Cette année, le festival de cinéma rennais Travelling met à l’honneur la Norvège.

Trav_oslo

C’est l’occasion de découvrir l’univers musical norvégien. Le mercredi 28 janvier à 18h, le disquaire Jean-Noël Kerjoant du magasin It’s Only interviendra à la bibliothèque Triangle pour vous présenter une sélection d’artistes norvégiens.

Voici un léger avant goût pour vous faire saliver :

En Norvège, la scène métal bénéficie d’un soutien national et est reconnue mondialement. Citons les groupes Darkthrone, Mayhem, Burzum, Gorgoroth

Image de prévisualisation YouTube

Comme dans la plupart des pays scandinaves, les racines classiques et la musique savante constituent un socle culturel fort. A ce titre, la scène jazz est très foisonnante, de nombreux musiciens brillent par leur talent. Citons Arild Andersen, contrebassiste renommé ou Jon Balke, pianiste connu pour la création du Magnetic north orchestra.

Image de prévisualisation YouTube

Le jazz en Norvège est très influencé par la world music, l’artiste Sinikka Langeland illustre bien la combinaison de chants traditionnels et de jazz.

Image de prévisualisation YouTube

Grande voix traditionnelle de Norvège, Mari Boine, Lapone de son état, bouleverse par la hauteur de sa voix. Vous avez certainement déjà entendu son duo avec Denez Prigent sur le titre « Geotenn ar marv », une gwerz magnifique !

Image de prévisualisation YouTube

Envie d’en savoir plus et surtout d’écouter ? Le rendez-vous est pris !

Publié dans Musique, Photographies et cinéma, Vie culturelle | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Pourquoi j’aime aller en fest-noz

Bonjour Zikarennes !

Il y a deux mois déjà que s’est achevé Yaouank, le festival de danses et musiques bretonnes à Rennes, et notamment sa nuit extraordinaire où pendant douze heures, des milliers de danseurs se retrouvent sur le parquet de le Hall n°9.

Je m’étais promis d’écrire un article sur Zikarennes, et puis ça ne venait pas, et puis je me suis dit que j’allais parler fest-noz en général, et me voilà aujourd’hui à essayer de vous raconter pourquoi j’aime tant ces soirées de musique et de danse, et pourquoi je scrute Tamm-Kreiz à la recherche de la prochaine date près de chez moi.

Image de prévisualisation YouTube

Deus’ta, pour nous mettre un peu dans l’ambiance

En fest-noz, j’aime d’abord les gens. J’aime cette ambiance chaleureuse qui me happe immédiatement lorsque j’arrive. Les danseurs sont de tous âges, des enfants qui courent entre les jambes de leurs parents aux increvables petits vieux. Sur scène, c’est pareil, les différents musiciens qui se succèdent au cours de la soirée ne se ressemblent pas.

J’aime les groupes qui débarquent sur scène avec des instruments plus ou moins inattendus : une trompette, une harpe électrique, un hang, un violoncelle, du beatbox

J’aime ceux qui chantent et nous racontent des histoires, en français, en gallo ou en breton, peu importe. J’aime les reprises improbables et les mélanges entre une mélodie ancienne et des paroles modernes. Ou l’inverse.

J’aime les couples de sonneurs, qui s’installent souvent sur le parquet pour jouer au milieu du cercle des danseurs, les sons acides de la bombarde et du biniou kozh.

J’aime moins, il faut bien le dire, les chœurs de voix un peu chevrotantes qui reprennent des kan ha diskan sortis du fond du terroir – je me souviens cependant de ces deux jeunes sœurs à Yaouank 2014 qui chantaient déjà comme de vraies petites vieilles !

J’adore enfin quand les sonorités se font résolument rock et rien ne me ravit plus que les guitares électriques accordées à la cornemuse, la batterie qui ne nous laisse pas le choix que de ruer, sauter, danser des pieds et des cheveux jusqu’à ce que la soif nous tire de notre transe.

Image de prévisualisation YouTube

Les punks Ramoneurs de Menhirs et la chanteuse Louise Ebrel qui va sur ses 83 ans

J’aime les petits festoù-noz, ceux qui ont lieu dans la salle des fêtes de la commune d’à côté, où l’on retrouve à la fois les têtes connues des irréductibles qui dansent tous les samedis de l’année, mais aussi les familles, les habitants du coin, les curieux. La salle semble un peu grande au début, et puis le monde afflue, regarde, danse, repart manger une galette et revient.

J’aime l’atmosphère incroyable de Yaouank, quand cinq mille personnes de tous horizons dansent ensemble dans le grand hall. J’aime monter en haut des gradins pour regarder le flux mouvant des lignes de danseurs qui s’organisent spontanément et ondulent sur le parquet. J’aime être à l’intérieur de la foule, voir la diversité des âges, des têtes, des fringues, mais ils ont tous ce même sourire et cette envie de faire la fête en nageant dans la musique.

Image de prévisualisation YouTube

Startijenn à Yaouank 2010

J’aime apprendre de nouvelles danses, quitte à les oublier tout de suite après. Je regarde vaguement les pas, et puis je me lance, je m’incruste dans le cercle. En fest-noz, de toute façon, il y aura toujours quelqu’un pour te prendre énergiquement par le coude et t’entraîner dans la danse.

De toute façon, on ne sait jamais tout danser. Des danses il y en a des centaines, certaines ne s’entendent que dans un petit coin de Bretagne, d’autres nous arrivent de nos cousins les bals folks, d’Irlande ou même d’Auvergne. J’aime l’an dro parce que c’est la première que j’ai su danser, j’aime le Loudéac énergique qui te muscle les petits doigts, le cercle circassien, mais seulement à deux, la gavotte quand elle se plie et se déplie, le plinn qui fait craquer le parquet, la scottish romantique, le kost ar c’hoat – maintenant que j’ai compris comment le danser…

J’aime regarder les gens qui dansent. D’ailleurs on se sourit souvent, quand les lignes se croisent, et pas seulement quand on repère un ami dans la place, on sourit aux inconnus. J’admire ces couples âgés soudés l’un à l’autre dans une mazurka parfaite, j’imagine leurs quarante ans de mariage rythmés par les bals. Ils sont beaux. J’aime jeter un œil aux musiciens sur scène, les sonneurs aux joues gonflées et aux yeux brillants, ils battent du pied, c’est qu’ils danseraient presque avec nous !

Image de prévisualisation YouTube

et pour finir, Plantec, trad-électro-rock, à voir et danser absolument !

Envie de danser ? Ça tombe bien, ce jeudi le 22 janvier à Rennes il y a un fest-noz à partir de 20h à l’Antipode.

Et sinon, à la bibliothèque des Champs-Libres, vous pouvez écouter ces compil’ de groupes de fest-noz :)

Publié dans Bretagne, Musique | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Suite et fin des coups de coeur 2014 !

Après les deux articles – ici et – de décembre sur cette belle année musicale 2014, voici quatre références que nous n’avons pas encore à notre catalogue mais qui ont bien titillé l’oreille de certains d’entre nous !

D’ANGELO / Black messiah. Jive / RCA / Sony, 2014

dangelo
C’est la surprise américaine de la fin d’année, le cadeau de Noël en ébène. Un premier titre au groove poisseux comme le « Rainy day, dream away » de Jimi Hendrix, un second qui invoque Gil Scott-Heron sur une rythmique tendue comme un planning de service public de fin d’année, on sent rapidement que cet album est habité.
Et c’est aussi un contexte : à cause des récents incidents entre la police et la population noire, D’Angelo a avancé la sortie de son album d’un mois, après… 14 ans d’absence dans les bacs.  La voilà, la Great Black Music évoquée cette année à la Cité de la Musique, celle du Sly & the Family Stone de la fin des 60′s, du Stevie Wonder du début des 70′s,du Prince de la fin des 80′s, jusqu’au Public Enemy des 90′s. Cet album va faire mal !

Sorti le 19 décembre dernier, Black Messiah sera à retrouver dans nos bacs d’ici fin janvier…

[Manuel - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


LAMB / Backspace Unwind. Strata, 2014

Backspace_Unwind_web_800x800
Sixième album du duo (Lou Rhodes et Andy Barlow) de Manchester. Dans la droite lignée des précédents albums. Très belle association de la voix, des instruments et de l’électro. Absolument envoûtant !

[Béatrice - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


JOSEF SALVAT / In your prime. Sony, 2014.

Josef-Salvat-In-Your-Prime
Une musique aérienne.

[Isabelle - Bibliothèque Maurepas, Rennes]


CANDY SAYS / Not Kings. [Creatives commons], 2014

candysays
Après nous avoir aguichés en 2013 avec trois singles, un live mémorable et quelques démos, le groupe d’Oxford a sorti cette année son premier album : Not Kings. Leur pop si personnelle, qu’ils nomment eux-même « lo-fi chic pop », fait encore des étincelles sur chacune des pépites qui composent cet opus. Un coup de cœur absolu et total !

[Antoine - Médiathèque de Pacé]

Publié dans Musique | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les immanquables des musiques électroniques

A l’occasion de la sortie du livre Electro 100 : les albums essentiels des musiques électroniques d’Olivier Pernot, les bibliothèques de Rennes vous proposent une sélection de 25 titres immanquables !

electro 100Une discographie chronologique et commentée en version papier est à votre disposition à la bibliothèque Triangle, Cleunay et Lucien Rose, en voici la composition :

disco_electro

JARRE JEAN-MICHEL. OXYGÈNE. LES DISQUES MOTORS, POLYDOR, 1976

MORODER GIORGIO. FROM HERE TO ETERNITY, OASIS RECORDS, 1977

SZAJNER BERNARD. VISIONS OF DUNE. INFINÉ, 1979

KRAFTWERK. COMPUTER WORLD. KLING KLANG, EMI, 1981

DEPECHE MODE. MUSIC FOR THE MASSES, MUTE, 1987

NEW ORDER. SUBSTANCE. FACTORY, 1987

MAY DERRICK. INNOVATOR. TRANSMAT, 1987-1997, PARUTION EN 1997

MASSIVE ATTACK. BLUE LINES. WILD BUNCH RECORDS, VIRGIN, 1991

UR PRESENTS GALAXY 2 GALAXY. HITECH JAZZ COMPILATION. SUBMERGE RECORDINGS, 2005

PRODIGY.  MUSIC FOR THE JILTED GENERATION. XL RECORDINGS, 1994

THE CHEMICAL BROTHERS. EXIT PLANET DUST. VIRGIN, 1995

MILLS JEFF. PURPOSE MAKER COMPILATION. PURPOSE MAKER, 1996

APHEX TWIN.  COMPILATION CAUSTIC WINDOW. REPHLEX, 1993

DJ SHADOW. ENDTRODUCING. MO’S WAX, 1996

JOEY BELTRAM. CLASSICS. R&S RECORDS, 1996

MOBY. PLAY. MUTE, 1999

DAFT PUNK. DISCOVERY. VIRGIN, 2001

MISS KITTIN & THE HACKER. FIRST ALBUM. INTERNATIONAL DEEJAY GIGOLO RECORDS, 2001

CARL CRAIG. CINÉMIX. SIDO MUSIC EMARCY, 2003

LAURENT GARNIER. THE CLOUD MAKING MACHINE, F COMMUNICATIONS, 2005

LCD SOUNDSYSTEM. 45:33. DFA RECORDS, 2006

JUSTICE. CROSS. ED BANGER RECORDS, 2007

BURIAL. UNTRUE. HYPERDUB RECORDS, 2007

CARIBOU. SWIM. CITY SLANG, 2010

NICOLAS JAAR. SPACE IS ONLY NOISE. CIRCUS COMPANY, 2011

Livre de référence

PERNOT OLIVIER. ELECTRO 100 : LES ALBUMS ESSENTIELS DES MUSIQUES ÉLECTRONIQUES. LE MOT ET LE RESTE, 2014

Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Participez à nos commandes en musique !

Y en aura pour tout le monde, pour tous les goûts et pour toutes les oreilles !

Image de prévisualisation YouTube

La première commande 2015 de livres musicaux et de disques est dans les starting-blocks ! Les bibliothécaires veillent, dépouillent les revues musicales, fouillent sur le net, écoutent et réécoutent pour vous proposer les nouveautés du mois et de bien belles rééditions sorties du chapeau.

Mais vous aussi, vous avez peut-être des idées, de bonnes idées, des découvertes, des coups d’cœur… Alors partagez ici, en commentaires de cet article, vos propositions d’achats pour les commandes !

Votre suggestion pourrait bien rejoindre les bacs et rayonnages de vos bibliothèques dans les semaines à venir !

N’hésitez pas à vérifier au préalable si elle n’est pas déjà à notre catalogue

Publié dans Musique | Marqué avec , , | 2 commentaires

Il y a une coquille…

Salut les schnocks ! Il y a quelques temps, on vous avait causé de cette revue qui « tourne poliment le dos au jeunisme ambiant ». V’là-t’y pas que son rédac chef Christophe Ernault aka Alister rassemble quelques boulettes (couchée Diam’s !) dans son Anthologie des bourdes et autres curiosités de la chanson française parue chez les éditions La Tengo… Et il en a de bien bonnes, le zouave !

Fin août, début juillet... Les plus grosses bourdes de la chanson française

Il y a les fautes de français, les nuls en géographie qui placent l’équateur du Brésil -sic- entre Cuba et Manille (la cécité n’impose pas de méconnaître sa géographie), les anachronismes, les erreurs de la nature, les hallucinations auditives, les baragouineurs, les faux airs ou plagiats (selon le côté de la loi duquel on se place) les pochettes venues d’ailleurs qui flirtent avec l’indigestion chocolatée des fêtes passées et ce n’est pas les blondinets de la famille Foux qui prétendront le contraire:

Image de prévisualisation YouTube

Parmi les bourdes les plus cocasses, on peut citer pêle-mêle :

- « C’était fin août, début juillet » (on peut penser que c’était pour la rime mais même pas) de notre Johnny national qui devrait retourner Peckinpah dans sa tombe.
- « Il a le poil blanc comme l’hermine » de Michel Legrand (ce n’est pas drôle me direz-vous sauf que Legrand nous parle d’un dauphin).
- Enfin pour Marie Laforêt: « L’Ille-et-Vilaine est une banlieue du Brésil » dans Maine Montparnasse qui devrait raviver les discussions sur l’appellation d’origine breizh-illienne.

Bref un livre qui bétonne vos amygdales et vous muscle le zygomatique… Et on en a bien besoin ces jours-ci…

ANTHOLOGIE DES BOURDES ET AUTRES CURIOSITÉS DE LA CHANSON FRANÇAISE / Alister. Ed. La Tengo, 2014.


Jeu de piste : l’inspecteur Ludo à la recherche des mots

Du 13 janvier au 14 mars, dans le cadre d’un grand cycle autour du jeu, Hop Hop Hop, les bibliothèques de Rennes organisent un jeu de piste. Saurez-vous retrouver tous les noms de jeux éparpillés dans 10 bibliothèques et 4 ressources numériques ?

Toutes les informations sont par ici. En attendant, puisqu’on est sur Zikarennes, voici un jeu en rapport avec la musique, le célèbre Shabadabada, où à l’aide de vos valeureux coéquipiers, vous devez trouver et chanter un maximum de chansons contenant un mot.

zikarennes

Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

L’homme et l’animal – playlist de janvier

 Mardi 13 janvier, la Bibliothèque des Champs Libres ouvrira son cycle « L’homme et l’animal ». Au programme, pendant tout le premier semestre 2015, un parcours illustré par Jean-François Martin (également auteur de l’affiche), une fresque à colorier géante signée Benoît Morel, l’arrivée d’un robot en MeZZanine, des rencontres avec des spécialistes et beaucoup d’autres animations, à retrouver notamment sur le site des Champs Libres.

L'affiche de Jean-François Martin

L’affiche de Jean-François Martin

Le pôle Musiques se joint à cette thématique avec un concert de l’ensemble vocal Sussistinako le mardi 20 janvier à 19 h. Proposé en partenariat avec Rhizome, ce concert donnera un panorama des musiques de la Renaissance au XXIe siècle inspirées par les animaux.

A Zikarennes, on suit de près cette thématique en vous proposant ici-même (et en plus de notre traditionnelle playlist mensuelle) une nouvelle playlist Homme – Animal chaque mois. La première est consacrée aux chansons françaises, et, bien sûr, elle saute facilement du coq à l’âne (cette phrase vous est offerte par l’AABC, l’Association des Amateurs de Blagues Consternantes) :

Image de prévisualisation YouTube

Et, comme chacun à ses petites faiblesses, je ne voudrais pas laisser passer cette magnifique occasion d’évoquer le truc qui me fait rire dans la vie : LES GENS QUI SE DEGUISENT EN ANIMAUX. Ca ne s’explique pas, je ne peux pas résister. Voici donc en bonus perso, et toujours  sous le parrainage de l’AABC, le BÊTISIER DES MASCOTTES :

Image de prévisualisation YouTube

En espérant avoir ainsi contribué au débat…

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Ils étaient aussi Charlie…

B6vsD1-IgAA002k.jpg large

© Joachim Roncin / Cliquez sur l’image

—————————————————————-

Lounès Matoub (1956-1998)
Chanteur kabyle engagé dans la revendication identitaire berbère.
Image de prévisualisation YouTube
Cheb Hasni (1968-1994)
Le chanteur sentimental surnommé « le rossignol du raï » meurt assassiné par des fanatiques qui considèrent que la musique est ḥarām (illicite) et détourne de Dieu.
Image de prévisualisation YouTube
Victor Jara (1932-1973)
Chanteur et guitariste engagé assassiné par la junte militaire chilienne de Pinochet.
Image de prévisualisation YouTube
Cheb Aziz (1968-1996)
Chanteur chaoui assassiné pour les mêmes raisons que Cheb Hasni.
Image de prévisualisation YouTube
Lila Amara (?-1995)
Chanteuse kabyle qui connût le même destin funeste que Lounès Matoub.
Image de prévisualisation YouTube
Ghazala Javed (1988-2012)
Chanteuse populaire patchoune assassinée par les intégristes opposés à toute carrière artistique d’une femme au Pakistan.
Image de prévisualisation YouTube

…Et combien d’autres encore sont tombés pour la liberté d’expression?

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Les belles surprises de la musique pour enfants

Pour bien commencer l’année, et parce qu’il est toujours important de cultiver son âme d’enfant, en musique comme pour tout le reste, nous vous proposons ce mois-ci une playlist mitonnée aux petits oignons pour les marmots vraiment petits et ceux qui le sont restés…

eveil-musical-enfants-879
Contrairement à beaucoup d’idées reçues, il y a longtemps que la chanson pour enfants développe tous ses talents, et qu’elle ne ressemble plus vraiment à cela (désolée pour les amateurs de Rémi, très nombreux au demeurant car il a eu un disque d’or, mais j’ai toujours eu une petite allergie ;-)

Image de prévisualisation YouTube

 Il y a bien sûr les incontournables, qui ont bercé des générations de petites oreilles, comme Steve Waring, Anne Sylvestre ou Carmen Campagne, mais peut-être en avez vous marre de faire des bêtises avec Henri Dès ?

Image de prévisualisation YouTube

Bon, ce n’est pas tout nouveau, mais y-a-pas-à-dire c’est vraiment, mais vraiment chouette, Alain Schneider fait de super bises de bison, et surtout il ne prend pas les enfants pour des quiches ;-)

Image de prévisualisation YouTube

Il y a aussi des artistes qui bidouillent, bricolent, piquent en douce les jouets des enfants, et cela donne par exemple la belle musique de Pascal Ayerbe et SuperMarket (dont on vous a déjà parlé ici) :

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Des graines de fantaisie ont poussé chez pas mal d’artistes qui s’amusent comme des petits fous : Tartine Reverdy, Pacal Parisot, Amipagaille, Pierre et Vincent, Yann Perreau, Merlot, Pierre Gueyrard et, si vous cherchez des idées de petites « pouilles » animalières, allez voir du côté du globe-trotter David Sire:

Image de prévisualisation YouTube

Bon c’est bien beau tout ça, mais allons plus loin dans la rebelle attitude, avec Vincent Malone, ou notre ami Hadji-Lazaro, et son livre-cd « Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres », tout un programme !

Image de prévisualisation YouTube

Et pis, il y a aussi les artistes qui ont envie de s’aventurer sur des chemins inconnus, après avoir testé autre chose (chanson française, rock) et qui se rappellent soudain qu’ils ont été petits : Les Ogres de Barback, Luce, Enzo Enzo, Pink Martini, Florent Marchet ou le chanteur cité plus haut:

Image de prévisualisation YouTube

Bon ce n’est qu’un aperçu, hein, il faut en garder encore un peu dans notre besace, et bien sûr découvrir la suite dans la playlist, et surtout, surtout, vous apprendre un dernier petit secret…

Chut

…Rapprochez-vous, allez, encore un tout petit peu…

Oui, parce que c’est bien d’écouter la musique avec les petits, ou de la musique de petits quand on est grands, mais… c’est aussi super excitant d’écouter de la musique de grands quand on est petits, si, si !!!

Cela veut dire, chers parents, que vous pouvez à peu près tout faire écouter à vos enfants, tous les genres confondus, et tous les rythmes endiablés du monde, paraîtrait même qu’ils en redemandent !

Aller, un petit exemple pour la route (archi testé, validé, et réclamé à corps et à cris par des petits d’homme, et des hommes petits ;-))

Image de prévisualisation YouTube

Les musiques de grands pour les petits : peut-être une prochaine idée d’article?

Merveilleuse petite et grande année 2015 !

La playlist est là !

Publié dans Musique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le cru 2014 de ZIKARENNES ! part.2

23 décembre 2014 : après la première fournée, voici encore quelques gourmandises à vous mettre sous la dent pour ces derniers jours de l’année !

Les équipes des bibliothèques rennaises et de l’agglo vous font découvrir les disques et livres musicaux qui ont marqué leur année.
C’est éclectique et coloré, parfait pour habiller votre sapin… ou garnir votre dinde… heu, votre lecteur MP3 ou votre playlist 2014 sur votre site préféré de streaming.

Cliquez sur les images pour écouter un extrait de l’album !


DEMI MONDAINE / Aether. WTPL Music, 2014

ALBUM-COUV

Demi Mondaine, c’est tout d’abord une voix rauque qui vous épingle et vous balade dans des ambiances très diverses ; mélancolique ou plus pop ou même carrément rock avec des riffs entêtants. Tout ça sur des textes à la poésie gouailleuse, le plus souvent en français. Iggy a été tellement séduit qu’il a offert une chanson « Private parts »  à ce quatuor chic, punk et sauvage qu’il faut, si l’on en croit les critiques, voir en concert.

[Fabienne - Bibliothèque Cleunay, Rennes]


 TEMPLES / Sun structures. Heavenly, 2014

temples
Des petits anglais chevelus qui font aimer le psychédélisme, et qui ont l’art de faire du neuf avec du vieux !

[Céline - Médiathèque de Cesson-Sévigné]


 MARY LOU WILLIAMS / The First Lady in jazz. Frémeaux, 2014

First Lady in jazz
Un peu méconnue aujourd’hui, Mary Lou Williams a eu une carrière musicale très riche et toujours innovante. Après avoir débuté dans la chaleur blues de Kansas City, elle a déployé ses talents de compositrice, arrangeuse et pianiste pendant les périodes swing, bebop, soul-jazz et même free.

[Armand - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


METRONOMY / Love letters. Because Music, 2014

Love-Letters
Jolies mélodies electro-pop rythmées, excentriques, joyeuses, de l’élégant groupe anglais à déguster tout en sillonnant les petites routes de l’English riviera et d’ailleurs… pêche et danse garanties !

[Ziz de Brugges - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


MACY GRAY / The way. Happy Mel Boopy Touring, 2014

20299-the-way

Elle nous transporte dans son univers emprunt de thèmes qui lui correspondent : l’amour de soi, l’indépendance des femmes et le triomphe de l’adversité (pauvre côté obscur de la force…).

[Anne - Bibliothèque de Rennes]

NB : Je me permets de rajouter, car gros de cœur aussi ; une vraie voix magique, une petite douceur à écouter en boucle ! [Rozenn - Médiathèque de Cesson-Sévigné]


SWANS / To be kind. Young God Records, 2014

Swans-To-Be-Kind-608x530
Groupe mythique new yorkais existant depuis trente ans et publiant son vingtième album, meilleur que jamais ! Deux heures d’une symphonie rock tribale et hallucinante.

[Xavier - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


 FATIMA / Yellow Memories. Eglo Records, 2014

a0990878009_10

Faites place, reines de la soul, du hip-hop et du R’n’B, à Fatima. La jeune Suédoise signe un premier album de génie : voix suave, cuivres, rythmiques redoutables. A écouter d’urgence si ce n’est pas encore fait !

[Anne-Pauline - Bibliothèque Triangle, Rennes]


U2 / Songs of innocence. Island Records, 2014

 u2-songs-innocence-cover-larry

L’album Songs of innocence marque un retour aux sources pour U2, voire même une certaine nostalgie. En effet, on peut y déceler des références à la jeunesse des membres du groupe, passée à Dublin. On peut également y trouver des titres très personnels comme Iris qui rend hommage à la mère décédée de Bono ou encore The Miracle, un clin d’œil à Joey Ramone. Bref, un bel album…

[Amandine P. - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


SOVIET SUPREM / L’Internationale. Chapter Two / Wagram Music, 2014

l'internationale

Lorsque R.Wan de Java rencontre Toma Feterman de La Caravane Passe ça donne un album détonnant… Des textes drôles et intelligents et un rythme de folie auquel on ne peut résister !

[Ophélie - Bibliothèque des Champs Libres, Rennes]


Début 2015, nous publierons quelques titres bonus d’albums qui ne sont pas dans nos bacs (digital, vinyl, musique libre, etc…).

Et vous, quel est VOTRE coup de cœur 2014 ?

Publié dans Musique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire