Vos suggestions d’achats – Avril 2014

C’est le printemps ! Les CDs fleurissent ! Comme chaque mois, ils seront 200 à 300 petits nouveaux à venir garnir les bacs des 12 bibliothèques rennaises.

Alors, n’attendez plus ! Proposez-nous ci-dessous, en commentaires, vos suggestions pour la prochaine commande.

Ceci dit, il n’est pas impossible que nous ayons déjà le document à notre catalogue

N’oubliez pas de préciser votre prénom ou pseudo ainsi que la ou les bibliothèque(s) que vous fréquentez et nous vous répondrons ci-dessous via un commentaire.

A bientôt donc pour une nouvelle cueillette musicale !

Publié dans Musique | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Rocky star du Stade?

Rocky c’est le sobriquet de Christian Dargelos.

Christian Dargelos

La jeunesse de Christian Dargelos

Tel Rocky Balboa le natif des bords de la vilaine vient d’entreprendre un combat : celui de faire chanter le stade rennais.

Crâne rasé,  regard affuté, l’ex, ex, ex de la scène musicale rennaise (FRAKTURE, MARQUIS DE SADE, LES NUS) relève le gant.

christiandargelos_rasé

La nature si paisible du public du stade de la route de Lorient complique la tâche. Nombreux s’y cassent les dents : Alain Barrière, Alan Stivell, Jacky Sourget (on peut l’excuser son métier c’est l’immobilier).

Alain barrière

Alain Barrière

Alan stivell au Stade de la Route de lorient

Alan Stivell au Stade de la Route de lorient

Hymne Srfc Jacky Sourget

La mascotte du SRFC, Jacky et les “jackettes” en action

Depuis peu, le Bro Goz Mazadou  (vieux pays de mes pères) inspiré fortement de l’hymne gallois fait office de chant officiel, malheureusement peu de locuteurs bretonnants dans les tribunes. A part le refrain si phonétique soit-il, les poils sur les bras des spectateurs restent à l’état apathique comme certains joueurs cette saison.

Patchwork Bro Goz

Patchwork Bro Goz

Pitch ploy comme diraient les nordistes.

Que doit-on attendre de ce nouvel opus si généreusement proposé par Christian Dargelos ? Christian  comme nous autres supporters,  connaît le sacerdoce, la charge, la pénitence qu’être par nature supporter du Stade rennais. La solution pour éviter le prozac et les anxiolytiques il l’a trouvé ! Raconter sa propre histoire. Faire sortir sa peine et ses déceptions…faire exulter la défaite pour la sublimer.

Alors Christian on le trouve quand le graal ?

Si ce chant ne sent pas la sueur d’un Stéphane Grégoire à la 25ème minute lors d’une virée à la Beaujoire,  cette ultime  tentative se fredonne bien. La guitare de Pat o may nous assure des vapeurs irlandaises qui ré-odorifient la bière sans alcool des soirs de match.

Une mélodie empruntée comme la plupart des cadors du stade rennais (Nelson Oliveira, Silvio Romero, Alou Diarra et j’en passe). Néanmoins cette dernière  hume les bas-fonds de notre celtitude. La noblesse de Dirty old town étonnant non ?

Pastilles Valda

Pastilles Valda

Ewan MacColl auteur de "Dirty old Town" popularisé ensuite par The Pogues

Ewan MacColl auteur de “Dirty old Town” popularisé ensuite par The Pogues

Pour la finale de coupe de France le 3 mai au stade de France, elle va nous souder j’en suis sûr!  A vos pastilles Valda!

Publié dans Bretagne, Histoire, Musique | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Brieg Guerveno – Ar bed kloz

Aujourd’hui exceptionnellement sur Zikarennes, un article bilingue!
Ur pennad divyezhek a ginnigomp deoc’h hirie war Zikarennes!
Après l’EP Seder en 2006, Brieg Guerveno, chanteur et guitariste, nous présentait en 2011 Nozioù-Deioù (consultable aux Champs Libres) son premier album. En 2012, rejoint par Xavier Soulabail à la basse et Joachim Blanchet à la batterie, l’auteur-compositeur a gagné le Prix de l’avenir de la langue bretonne (prix attribué par France 3 Bretagne et l’Office publique de la langue bretonne) pour son EP disponible en téléchargement gratuit Bleunioù an distruj.
Suite à une levée de fonds sur le site kisskissbankbank, menée à bien en novembre 2013, le trio nous présente début avril son nouvel album : Ar bed kloz.

E 2006 en doa kinniget deomp Brieg Guerveno e EP Seder. Un toullad bloavezhioù goude e oa deuet er gouloù Nozioù-Deioù pladenn gentañ ar c’haner ha gitarour (a c’hallit selaou er Maezioù-Frank). E 2012 e krog da genlabourat gant Xavier Soulabail (gitar-boud) ha Joachim Blanchet (taboulinoù). Brieg a sav e sonerezh hag a skriv komzoù e ganaouennoù. E miz Genver 2013 en doa gounezet Priz dazont ar Brezhoneg (prizioù a vez roet gant Frañs 3 Breizh hag Ofis Publik ar Brezhoneg) ar gwellañ pladenn evit e EP da bellgargañ digoust Bleunioù an distruj.
Un tammig diwezhatoc’h e savas ur raktres goulenn arc’hant dre al lec’hienn kisskissbankbank evit sevel e bladenn nevez. E miz Du 2013 en doa dastumet trawalc’h evit kinnig deomp albom nevez an triad, deuet er gouloù e deroù miz Ebrel : Ar bed kloz.

Image de prévisualisation YouTube

Un album de dix titres, aux influences diverses, au son prog rock assumé. Souvent comparé par les connaisseurs aux travaux de Porcupine Tree (plusieurs titres à emprunter en bibliothèques) ou Anathema (Judgement à emprunter à Maurepas), l’album est déjà salué par la presse spécialisée et vous avez pu en entendre parler durant les Hivernautes de Quimper par exemple (à partir de 58:50):

Ur bladenn gant dek tamm eo, a santer enni levezonoù a bep seurt. Ur son prog rock a zo gant Ar bed kloz, a zo bet keñveriet gant ur bern tud da strolladoù evel Porcupine Tree (pladennoù a c’hallit amprestiñ el levraouegoù) pe c’hoazh Anathema (Judgement a vez kavet e levraoueg Maurepas). Berzh a ra ar bladenn e metoù ar sonerezh prog rock ha gwelet eo bet ar strollad nevez zo e Kemper, da vare an Hivernautes (adalek 58’50) :

Image de prévisualisation YouTube

Les thèmes des textes de Brieg Guerveno sont toujours très sombres (mort et deuil, dépression, solitude…) mais on ne peut s’empêcher d’y voir autant de violence que d’espoir. Dans le magnifique livret fruit d’une collaboration avec Owen Poho, vous trouverez une traduction en anglais des textes. “Skornet” est une reprise du titre de l’EP Bleunioù an distruj mais c’est avec plaisir qu’on redécouvre ce titre, réarrangé pour l’occasion. Le temps de quelques morceaux, des guests viennent jouer du violon, de l’alto, du violoncelle, du uillean pipe ou encore de l’accordéon. L’album se termine sur un triptyque plus folk. Personnellement mes titres favoris sont “Al Liver”, “Ar Spilhenn”, “Den ne oar” et “Dor 911″.

Teñval-teñval eo bepred testennoù Brieg Guerveno (marv ha kañv, dic’hwezhadenn, digenvez…) met mesket eo ar santad feulster gant hini ar spi. Un droidigezh e saozneg eus an destennoù a zo el levrig brav ken-ken, savet gant kenlabour Owen Poho. “Skornet” a oa bet klevet dija e Bleunioù an distruj met adkempennet eo bet ha plijus eo addizoloiñ an tamm. Un toullad tud pedet a gemer perzh e tonioù zo hag a bep seurt binvioù a vo klevet ouzhpenn neuze : violoñs, isrebed, gourrebed, pib ilin ha boest an diaoul. E fin an albom e ya ar son davet un tu kentoc’h folk. Ma zonioù karetañ a zo “Al liver”, “Ar Spilhenn”, “Den ne oar” ha “Dor 911″.

A noter que vous pourrez aller écouter le trio au bar 1675 à Rennes (44 rue Legraverend) le 17 avril prochain, avant de les laisser tourner en Bretagne, mais aussi au pays Basque ou même au Japon!

Posupl ‘vo deoc’h selaou ouzh Brieg Guerveno hag e daou gomper e tavarn 1675 e Roazhon (44 straed Legraverend) d’ar 17 a viz Ebrel. Da c’houde ez aio ar baotred war an hentoù e Breizh, met ivez e bro Euskadi ha betek Bro Japan zoken!

Souhaitons au trio que ce ne soit pas la fin de la route (“Traoñ an hent”) mais seulement le début !
N’eo ket “Traoñ an hent” evit an triad, met kentoc’h ar penn-kentañ!

Publié dans Bretagne, Musique | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le monde de demain

Vendredi 11 et samedi 12 avril 2014, au Théâtre National de Bretagne et aux Champs Libres, la rédaction de Libération fait un bond de 16 années en 2030, à travers une quarantaine de débats avec des scientifiques, politiques, entrepreneurs, philosophes, artistes ou écrivains qui réfléchissent à l’avenir.

Quand il n’est pas occupé à se chamailler avec son poto la fouine, booba pense à son futur… en ressassant le passé!

Alors le futur que nous réserve t-il? Nombreux artistes s’y sont déjà penché sans trop se planter par le passé.
De moins en moins de nature, de plus en plus de villes pour Assassin en 1991 dans un rap énergique, écologique et un peu professoral.
Pour le Suprême NTM le monde de demain que les rappeurs chantaient hier, c’est le monde d’aujourd’hui… Vous me suivez? Le premier single de l’album Authentik paru en 1991 (ça ne nous rajeunit pas) prophétisait le malaise et la révolte des banlieues sur un sample du “T’ Stands for trouble” de Marvin Gaye.
Les marseillais d’IAM dans le rap long format “Demain c’est loin“, classé plus grand morceau du rap français par l’abcdr du son et dont plusieurs strophes sont écrites en anadiplose (chaque phrase débute par le dernier mot de la précédente), dressent avec noirceur un décorum de tours de béton et de carcasses de voitures, terrain de jeu pour les gosses des quartiers nord en manque d’avenir.

Image de prévisualisation YouTube

La chanson The future du neuvième album éponyme de Leonard Cohen n’est pas plus optimiste et illustre à bon escient la bande sonore du film d’Oliver Stone Tueurs nés. Le chanteur évoque pèle-mèle à travers une critique misanthrope de la société: Hiroshima, Staline, Charles Manson et conclut que l’avenir est le meurtre: “I’ve seen the future, baby: it’s murder.” David Byrne, le leader de Talking Heads pense que tout le monde sera habillé pareil et aura la même coupe de cheveux. Observez la sortie des collèges et lycées et vous vous direz qu’il n’avait pas complètement tort (les modes changent, pas les moeurs).

Image de prévisualisation YouTube

Quelques artistes, utopistes ou pragmatiques, voient davantage l’avenir en rose. Dans Three little birds, Marley croit à des jours meilleurs. Malheureusement, il ne vivra pas assez lontemps pour s’en conforter. Dans l’album Demain loin, avec la chanson 3 Février 2030, le trublion  Antoine, lui-même réticent à “mettre de la fumée dans (ses) poumons”, prône la dépénalisation du cannabis à des fins médicales. En 1995 dans Quel sera notre futur? les Fabulous Troubadours appellent au renouvellement de la classe politique.

Image de prévisualisation YouTube

Les robots dans la musique? ça ne date pas d’aujourd’hui. Kraftwerk et Daft Punk affectionnent l’imagerie robotique mais les japonais ont encore franchi un cap vers la musique de demain avec les Z-Machines. En effet, les robots nippons ont brisé leurs cordons d’alimentation et évacué les usines. Ils jouent aujourd’hui en live et sortent même un premier album. Le groupe est composé de trois membres: Mach, un guitariste de 2 m de haut qui possède 78 doigts, jouant à plus de 1000 battements par minute. Ashura, un batteur à 22 bras qui peut jouer des rythmes d’une rare complexité. Et enfin Cosmo, un claviériste qui manie son instrument à l’aide de lasers. A eux trois, ils consomment près de 300 kilowatts d’électricité. Le village nucléaire se frotte les mains et comme les shadoks, les japonais n’ont pas fini de pomper. Un avant-goût du futur? Alors que nous réserve-t-il? La question se répète. Katerine aurait déjà un début de réponse…

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Quand une demie lune fait de la bonne musique !

HALF MOON RUN. Album Dark eyes

half-moon-run-cover

On connaissait déjà les Canadiens pour leur talent de « post-rockeurs ».  Avec “Dark eyes”, le groupe Half Moon Run fait honneur à cette réputation. Composé de Devon Portielje, Dylan Phillips et Conner Molander, la formation a été créée en 2011. Leur premier et unique album, pour le moment, est sorti en 2012 au Canada et arrive un an plus tard, en 2013 en Europe.

Souvent comparés à des groupes tels que Radiohead ou Arcade Fire, ces références, quoique plutôt flatteuses ont tendance à les enfermer…
L’album a une réelle personnalité, une identité propre et largement remarquable. Tous les morceaux se valent, avec pour chacun d’eux une atmosphère différente.
Half Moon Run nous propose un album rock aux allures de post rock, très bien ficelé. Avec Dark Eyes, le trio frise la perfection !

La voix du chanteur principal Devon Portielje est très reconnaissable, particulière, juste et travaillée.

Devooooonnnn

Devooooonnnn

La composition des morceaux est faite de telle sorte que l’on passe par de purs moments planants à une tension toute en puissance jusqu’à une explosion de cordes et de batteries : ascenseur émotionnel garanti !

Image de prévisualisation YouTube ”Call me in the afternoon” l’illustre parfaitement

Un album efficace, propre, qui vous attrape et vous retient.

Il est bien sûr présent dans nos bacs et je vous le conseille vivement ! C’est un immense coup de cœur, un groupe à ne pas lâcher des yeux… et des oreilles !

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

L’orgue roi de F.M. [François Maurin à la ville]

Image de prévisualisation YouTube

On était tombé sous le charme de son premier album A dream or two, où la pop s’épanouissait au son des instruments acoustiques. Avec The Organ King, l’univers de l’artiste s’est complexifié puisque chaque morceau est construit de façon à rendre hommage à ses influences musicales des années 70 à 90. Le résultat est élégant, dense et mérite une écoute attentive pour en apprécier toutes les références et  harmonies.

Mais The Organ King, c’est avant tout un spectacle à voir encore plus qu’à écouter – programmé à l’occasion de Mythos 2013 et en tournée en France. Chacun des instruments a été spécialement conçu par des facteurs d’instruments et roboticiens sur les consignes de l’artiste. F.M. sur scène devient homme orchestre et dirige un étonnant manège d’automates : orgue, xylophone, pianola…

Entre musique électro et piano bastringue, on est transporté dans une ambiance aux accents nostalgiques d’une drôle de fête foraine !

images

A découvrir à la bibliothèque

 

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Kurt Cobain au Nirvana

kurt cobain N,B

Il y a 20 ans Kurt Cobain décidait de nous quitter, c’était un 5 avril de l’année 1994.
Kurt Cobain était une figure du rock grunge. Une voie déchirée, une personnalité complexe et mélancolique, Kurt Cobain et son groupe Nirvana marquent toute une génération.
Le groupe est entrainé par un succès rapide, une reconnaissance qui dérange Kurt. L’impression que ses fans ne comprennent pas le message de ses chansons. La drogue, allant parfois de paire avec la scène rock, fut son meilleur allié pour sombrer dans une mélancolie qui guettait déjà… Kurt Cobain plonge, alors que le groupe monte vers le Nirvana.

bleach1989  Sortie de leur premier album Bleach produit par Sub Pop. Le groupe est alors composé de Kurt Cobain (chant et guitare) et de Krist Novoselic (basse) mais pas de batteur “permanent”.
Un album fait dans la précipitation et avec peu de moyen et pourtant reconnu par de nombreux critiques. Bleach est un album sauvage, brut de décoffrage, un album où on crie tout ce qu’on a sur le cœur. Malgré son succès auprès des critiques, l’album ne se vend qu’à 40 000 exemplaires aux Etats-Unis. Mais l’avenir de Bleach n’est pas scellé pour autant. C’est en 1992 que le label Sub Pop décide de rééditer l’album, rajoutant deux morceaux Downer et Big cheese. Le succès commercial est au rendez-vous puisque depuis, l’album s’est écoulé à 1,7 millions d’exemplaires. Fort de ce succès, l’album sera de nouveaux réédité en 2002, 2005 et 2009 et avec pour chacun, des rajouts de morceaux live.
Après la sortie de l’album en 1989 le groupe commence ses tournées aux USA et en Europe, le groupe devient déjà plus ou moins ingérable. Kurt Cobain a parfois la fâcheuse manie de fracasser ses guitares à la fin des concerts, des guitares hors de prix alors que le groupe ne roule pas encore sur l’or. Il tient des propos assez sombres également lorsqu’il annonce en plein concert qu’il quitte le groupe et fait déjà quelques allusions au suicide. Sub Pop ne tient pas rigueur à Kurt de ses frasques, puisqu’elles participent au succès du groupe. Les fans assoiffées de rébellion et de rock and roll attitude peuvent s’y identifier.

Image de prévisualisation YouTube ”Mr Moustache”

nevermind1991 Sortie du second album Nevermind produit par DGC Records. Le groupe est alors composé de Kurt Cobain (chant et guitare), Krist Novoselic (basse) et Dave Grohl depuis 1990 (batterie).
Nevermind est l’album qui propulse le groupe directement au rang de rock stars. Nevermind, album entièrement écrit et composé par Kurt Cobain, connaît une consécration instantanée. “Smells like a spirit” est le premier single à sortir. Grâce à ce morceau, l’album trouve très vite ses fans puisqu’il sera vendu à 30 millions d’exemplaires. L’album semble plus réfléchi, il est étoffé de plus de mélodies et de plus de sons punk-rock. Nirvana grimpe directement au sommet  avec cet album, détrônant aux classements des monuments comme Michael Jackson. Nevermind met en lumière le courant grunge qui, jusque-là, était relativement restreint surtout à Seattle. Un nouveau courant musical est né.
Kurt Cobain commence doucement sa descente ; il est de plus en plus dur de faire face à ce succès rapide. Les fans lui semble être des “Sheep” (moutons) et il est désabusé par la société américaine dans laquelle il vit, comme en témoigne la pochette de l’album. Le groupe est en haut mais Kurt descend de plus en plus.

Image de prévisualisation YouTube ”Smells like teen spirit”

in utero1993 Sortie du troisième album In utéro produit par DGC Records.
Kurt Cobain, déjà bien usé par sa vie de rock star et les aspects négatifs que cela engendre, a de plus en plus de mal à assurer en concert… La drogue fait désormais partie de sa vie. Néanmoins, l’album connaît encore une fois le succès. Cela n’était pas chose acquise à sa première version. À la sortie des studios l’album a été qualifié de trop brut, trop “hard”. Le groupe, dans un souci de commercialisation, décide de remanier des morceaux afin qu’ils soient davantage à la portée des fans. Malgré ces changements, le groupe garde l’ambiance avec des paroles qui restent sombres, choquantes et dérangeantes. Peut-être reflètent-elles l’état de Kurt Cobain à ce moment-là ? Ou est-ce toujours cette envie de choquer, d’être compris sans être suivi par des ”Sheep” ?
L’album se vend à 5 millions d’exemplaires, encore une fois un succès phénoménal. La tournée américaine et européenne fut un succès mitigé, les places se vendent assez timidement. Kurt connait durant cette tournée des overdoses, dont une à Rome qui marque les esprits. C’est d’ailleurs lors de cette tournée que le groupe enregistre le fameux NYC unplugged pour MTV, un session acoustique devenue culte. Elle avait pour but de promouvoir le groupe et faire décoller les ventes de la tournée pour In utero.

Image de prévisualisation YouTube ”Rape me”

nirvana_unplugged_ny1994 Enregistrement d’une session acoustique pour MTV : le MTV unplugged in New York. Le disque sortira le 1er novembre 1994, quelques mois après la mort de Kurt. Il sera vendu à 6,8 millions d’exemplaires et entrera dans les records de l’album posthume le plus vendu du monde. Cet unplugged est un excellent album : l’aspect acoustique et l’ambiance donnée par ce décor constitué de tapis et de bougies, rend la totalité des chansons intimistes et touchantes. Dans le contexte de l’époque, cette session n’était pas faite pour avoir un tel succès. L’enregistrement a fini par être accepté par le groupe après plusieurs réflexions, pour permettre à leur tournée actuelle, celle d’In Utero, de décoller un peu plus.

Image de prévisualisation YouTube ”Where did you sleep last night”

De plus en plus épuisé et malade, Kurt Cobain est contraint de faire annuler les dernières dates de concerts prévues. C’est en convalescence à Rome que le 4 mars 1994 Kurt Cobain passe à l’acte et fait une tentative de suicide. Il fera un essai de désintoxication en cure mais cela ne fonctionnera pas puisque quelques semaines plus tard, le 5 avril 1994 il se donnera la mort.

Une carrière brillante mais chaotique, un passage éclair dans le paysage du rock alternatif aura suffit de faire de Nirvana un groupe culte et de Kurt Cobain une idole encore aujourd’hui adulée.
La preuve fut faite ces dernières semaines lors de la publication de nouvelles photos sur la mort de Kurt, ces photos ont soulevé un mouvement de fans demandant la réouverture de l’enquête, persuadés que Kurt fut assassiné suite à un complot de Courtney Love (sa femme et également membre du groupe Hole ).

Kurt Cobain Investigation

Une des photos inédites

Les photos furent reprises sur de nombreux réseaux sociaux et relayées par la presse. Les enquêteurs les auraient retrouvées dans les archives du dossier d’enquête qui finalement restera clos.

Les autres membres du groupe, après la mort de Kurt, ont poursuivi leurs carrières.

Le battdave_grohl_1246999eur Dave Grohl, est certainement le plus connu des membres restant de Nirvana. C’est également le membre ayant fait la plus belle “reconversion”. Dave Grohl est le fondateur du groupe The Foo Figthers, groupe post-grunge et hard rock créé en 1994 et toujours en activité. Krist Novoselic a également participé à certains morceaux du groupe, mais ne fut pas membre permanent afin de ne pas trop coller avec l’image de Nirvana. The Foo Fighters a enregistré 7 albums. A l’écoute ”The pretender“.

krist novoselic Le bassiste Krist Novoselic forme plusieurs groupes dont Sweet 75 fondé en 1995 puis il se lance dans le groupe Eyes Adrift en 2002, toujours dans la mouvance grunge avec quelques touches de country. A l’écoute ”What i said“.

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

The Clash l’intégrale!

La bibliothèque Triangle vous fait redécouvrir  THE CLASH, ce groupe de punk rock anglais en activité de 1976 à 1985 qui a marqué l’histoire du rock !

 The Clash à la bibliothèque Triangle

Table The Clash à la bibliothèque Triangle

Disponible à la bibliothèque : l’intégralité des enregistrements studio de The CLASH  compilé par le groupe dans un coffret en forme de Radio Beat Box avec, réunis pour la première fois, les 5 albums studio cultes du CLASH remasterisés, en CD Vinyl replica :

CONTENU DU COFFRET DELUXE SOUND SYSTEM:

1. The Clash

2. Give Em Enough Rope

3. London Calling (double album)

4. Sandinista (triple album)

5. Combat Rock

- Tous les titres ont été remasterisés par The Clash avec le célèbre ingénieur son Tim Young

- Trois CD incluant des morceaux rares, démos, singles (ne figurant sur aucun album) et faces B

- Un DVD avec des images inédites de Julien Temple, des images de 77 filmées en Super 8 par Don Letts, toutes les vidéos de promotion du groupe et des vidéos live inédites

Venez les emprunter,

On vous attend !

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Playlist d’avril : Le retour des cloches !

Comment y échapper ? Les rayons des magasins et des chocolatiers ne laissent aucun doute : Pâques approche ! On aurait pu vous faire une délicieuse sélection très chocolatéeon a opté pour une playlist très sonnée !

Une playlist spéciale cloches… dans tous ses états :

De Notre Dame… Image de prévisualisation YouTube

… à AC/DC ! Image de prévisualisation YouTube

Du rap à la variété française, faites chauffez vos oreilles !

Publié dans Histoire, Musique | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Chapi Chapo Orchestra

Le mardi 18 mars dernier, à l’occasion du concert en nocturne, un combo breton et déjanté a littéralement envahi le Pôle Musiques de la Bibliothèque des Champs Libres :
CHAPI CHAPO, formule ORCHESTRA a fait son grand déballage !

Grand déballage de vieux jouets musicaux

Grand déballage de vieux jouets musicaux

Véritable bric à brac de jouets chinés ici et là par Patrice Elégoët, le projet est franchement original, savoureusement acidulé et musicalement bien mené : pas de fausse note pour les vieux jouets qui ont mis en musique la dizaine de morceaux de l’album Robotank-z que vous pouvez retrouver dans nos bacs.

Les 4 compères ont sorti l’grand jeu et les p’tis spectateurs n’ont pas manqué de transformer la moquette en dancefloor :) Les habitués du Pôle Musiques quant à eux se sont laissés surprendre par des mélodies électro-pop efficaces et ce concert bon enfant en a scotché plus d’un !

Chaussettes et têtes blondes !

Chaussettes et têtes blondes !

Pour les oreilles curieuses, une vidéo de répétition à La Carène de Brest et pour les yeux curieux, quelques photos du concert aux Champs Libres.

Insolites !

Insolites !

Le Pôle affichait (presque) complet !

Le Pôle affichait (presque) complet !

Toy piano & co

Toy piano & co

La batterie... un jeu d'enfant !

La batterie… un jeu d’enfant !

Publié dans Musique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire